CREATE ACCOUNT

FORGOT YOUR DETAILS?

Connectez-vous à la Terre !

by / samedi, 11 avril 2015 / Published in Mode éthique, Style de vie naturel

Le « Grounding »

Vous n’avez probablement jamais eu vent de ce dont je vais vous parler aujourd’hui…

Pour cause, la mode du « earthing » est encore très peu connue en France. Il a fallu moi même que je voyage jusqu’en Thaïlande pour en entendre parler pour la première fois.

 

Je commençai tout juste un stage dans une start-up des NTIC implantée à Chiang Mai. Dès mon arrivée, je constate que le « dress-code » de la maison est pour le moins décontracté… Il est certes compréhensible en pleine saison des pluies de ne pas avoir envie de se balader en costume toute la journée, alors, que le patron soit constamment en short et en T-shirt, ça pouvait se comprendre… Mais pourquoi diantre ni ses employés, ni lui même ne portaient de chaussures ? Par respect d’une quelconque coutume locale ? Ça aurait pu être le cas… mais non.

 

Le créateur de la start-up lui-même répondit à mon air un peu dubitatif sans même que j’ai à lui poser la question. J’entendai alors pour la première fois parler du « grounding », appelé parfois aussi « earthing », et qui désigne le fait de marcher pieds nus, connecté à la Terre. L’explication du pourquoi et du comment me paru sur le coup plus que fumeuse. L’apologie des bénéfices du simple fait de « se connecter à la terre » ne passa pas les barrières suspicieuses de mon scepticisme. Je ne l’écoutai même plus lorsqu’il évoqua l’impact des ions négatifs sur le corps humain, et rangeai déjà son discours dans la catégorie « tentative de justification énergético-ondulatoire pseudo-scientifique d’un vague délire « chamano-alter-mondialiste à la sauce mère Gaïa nous veut bien ». Je reste poli, mon large sourire souligne déjà suffisamment le dédain de mon regard.

 

« Tu n’es pas convaincu », note t’il avec perspicacité. Je ne l’étais pas non plus avant d’essayer. ».

 

Le lendemain, il me retrouva dans le jardin du bureau avec un voltmètre à la main. J’étais assis sur un banc, chaussures aux pieds, mon ordinateur portable à la main. Me tenant les deux extrémités de l’appareil, il me demande de lire la valeur du voltage traversant actuellement mon corps. Je ne saurais plus dire exactement quelle en était la valeur précise, mais c’était très élevé, de l’ordre de la cinquantaine de volt. (Nota : seul l’ampérage d’un courant électrique détermine sa puissance, et donc sa dangerosité. Le voltage détermine un différentiel de tension.) Il me demande ensuite de poser mon ordinateur. La tension est instantanément divisée par deux. Enfin, il me demande d’enlever mes chaussures. « Nous y voilà ! ». Au moment où mes pieds touchent le sol, le voltmètre indique 0. Je ne connaissais pas vraiment l’impact de ces chiffres, mais ça jette un froid dans le dos. Je l’ai vu.

 

 

(Voici l’expérience que j’ai réalisé en vrai).

 

À partir de là, j’ai commencé à me poser des questions et à m’intéresser au phénomène. Sans y croire encore, je ne mettais déjà plus mes chaussures à l’extérieur…

 

L’idée est simple…

 

Notre corps est composé de cellules, elles-mêmes composées en grande partie d’eau et d’électrolytes. C’est donc un milieu très conducteur, riches en électrons, chargés positivement ou négativement. La terre est une masse colossale de matière minérale, est chargée par définition à 0 volts. C’est pour ça que les prises de courant sont reliées « à la terre », pour éviter les incidents et les dangers d’électrocutions, tout courant est absorbé par le potentiel électrique de la terre.

 

Notre environnement de vie moderne est saturé en appareils électroniques et le sera de plus en plus avec la nouvelle vague d’objets connectés. Cette omniprésence de courant électrique autour de nous impacte l’équilibre électronique de notre corps en le mettant sous tension. Ces photos sont sensés représenter, selon les promoteurs du « grounding », du sang avant et après une connexion de 40 minute à la terre. On peut voir que les globules rouges après connexion sont bien plus espacés, rendant le sang plus fluide.

blood_viscosity_samples

Avant/Après : Effet du Earthing sur le sang en 40 minutes – Fluidifie le sang

Selon les explications des promoteurs du grounding, une tension positive du corps aurait un impact négatif sur le fonctionnement de nos cellules. Je ne peux en aucune façon corroborer ces allégations, et je ne fais ici que rapporter des thèses développés notamment par le Dr Stephen Sinatra.

 

Pour plus de détails sur les conditions d’expérience sur l’effet du grounding sur le corps humain, vous pouvez consulter les articles publiés sur cette page : http://www.groundology.fr/recherche-scientifique.

 

Je n’ai pas le niveau scientifique nécessaire pour pouvoir dire si cette théorie tient la route ou non, et il est assez gênant que la totalité de ces expériences scientifiques aient été dirigées par la même personne, car je n’ai pas de contre étude à vous proposer.

 

Il est même assez certain que nombre de tentatives d’explication que vous pourrez trouver ci et là sur la toile sont plus que bancales sur le plan scientifique. Vous imaginez bien que toutes les personnes se sentant un penchant pour l’ésotérisme ont sauté dans la mouvance lorsqu’elles ont entendu la nécessité de se reconnecter à la terre. En soit, cela n’a rien de problématique. L’inconvénient est que ces gens ont globalement une culture scientifique très pauvre, et peuvent sans ciller débiter sur leurs sites des inepties, et vous expliqueront en toute bonne foi que les radicaux libres sont chargés positivement, et que la terre va donc les appeler à elle et les absorber. C’est assez romantique comme vision des choses, sauf que c’est tout à fait faux.

 

Ici, je ne parle même pas de ceux qui ont pris le parti d’avouer clairement leur biais, et préviennent que leur avis est inspiré par leur foi, par une vision mystique des choses ou tout autre sensibilité qui n’a pas vocation à la rigueur scientifique. Ces gens là ont toute ma sympathie, et leur démarche n’est pas plus idiote, elle est en tout cas plus honnête. Il convient toutefois à mon sens de ne pas tenter un argumentaire poussé de biologie si l’on n’a clairement pas les connaissances pour le faire.

 

Je suis donc encore assez sceptique quant à la qualité des explications scientifiques qui sont produites ci-et-là. Je ne dis pas non plus qu’elles ne vallent rien. Je pense qu’une position agnostique à ce sujet est encore la plus sensée vu l’état actuel des rapports d’études.

 

Cela étant dit, je me suis lancé dans l’expérience, et je vous invite à en faire autant !

 

Pourquoi j’ai décidé de me « reconnecter ».

groundig earthing etoile de marie

Earthing sur la plage

Premièrement, car cela me semble sensé. Que ce soit pour les raisons mentionnées plus haut ou non, j’admets qu’il est possible de sentir physiquement et très clairement une différence de bien-être général quand on se trouve pied nu dans une forêt ou sur une plage (détente), et au milieu d’une salle informatique (mal de crâne, excitation…).

 

Ensuite, parce que j’ai essayé. Je pense qu’il n’y a un sens à être sceptique qu’à la condition d’avoir l’esprit ouvert à l’expérience. Et bien que je ne saurai pas dire quelle est la part de l’effet placebo, ou d’autres facteurs dans ce ressenti, je peux dire que je ressens une sensation de bien être lorsque je suis en contact pied nu avec la terre. Pour avoir passé 2 mois constamment pieds nus lors de ce voyage en Thaïlande, je peux dire que la qualité de mon sommeil (pas de décalage horaire du tout), de mon humeur et de ma santé en général était apparemment très bonne.

 

Enfin, car je suis loin d’être le seul… Comme je le disais plus haut, je suis sceptique quant aux explications que les gens donnent en général. Toutefois, on ne peut pas rester sourd quand les témoignages élogieux fusent de toutes parts. Mes amis, mes parents, mais aussi des cyclistes du tour de France, des athlètes de haut niveau… On entend sur les forums des histoires allant de la guérison de maladies inflammatoires chroniques à l’amélioration de la qualité de sommeil.

 

Voici la liste des bénéfices les plus souvent allégués au grounding :

 

  • Elimine les troubles inflammatoires
  • Réduit ou élimine les douleurs chroniques
  • Améliore la qualité du sommeil
  • Augmente le niveau d’énergie
  • Réduit le stress
  • Normalise le rythme biologique du corps
  • Fluidifie le sang et améliore la tension et le flux sanguin
  • Soulage la tension musculaire et les maux de tête
  • Diminue les symptômes hormonaux et menstruels
  • Accélère fortement la guérison et limite la formation des escarres
  • Réduit le sentiment de décalage horaire
  • Accélère la récupération après l’effort

 

Pour toutes ces raisons, mon conseil est le suivant :

 

Puisque cela ne coûte rien, et que ça ne peut pas faire de mal, essayez vous même de marcher pieds nus en pleine nature dès que vous en avez l’occasion. Soyez attentifs à ce qu’il se passe dans votre corps à ce moment là, et aussi à votre appétit, votre sommeil, votre état d’esprit etc.

 

Si vous pensez que cela vous fait du bien, et que vous avez envie d’être connectés plus quotidiennement à la terre, sachez qu’il existe des gammes d’accessoires (chaussures, draps, tapis …) tissés avec du fil d’argent qui se connectent sur la prise terre, et qui ont le même effet électrique que de marcher pied nu. J’en ai acheté un personnellement, et j’ai pu vérifier avec un multimètre l’efficacité de ces accessoires.

Si vous êtes intéressés par ce type d’accesoires (qui offrent en plus une protection aux ondes électromagnétiques), vous pouvez avoir toute confiance en ce site, qui vend des produits de grande qualité :

 

Groundology - Grounding Technology
Dans tous les cas, n’oubliez pas que vous n’avez rien à perdre à sortir autant que possible et à être en contact avec la nature, que ce soit pour prendre l’air, le soleil (bientôt, un article sur la vitamine D), faire du sport ou simplement admirer le paysage. Et on ne sait jamais : enlevez vos chaussures… juste pour voir !

 

Ken

Laisser un commentaire

TOP